Diplômée de la Faculté d'Étiopathie de Paris
Membre du Registre National des Étiopathes
Chargée de cours à la Faculté d'Étiopathie de Paris
Consultation sur rendez-vous
01 42 73 08 22

Découvrir le métier de chiropracteur

L’étiopathie se distingue de la chiropraxie dont le raisonnement et la pratique sont différents. Découvrez ci-dessous quelles sont les différences entre l’étiopathie et la chiropractie et en quoi ces deux disciplines s’opposent.

Quelles sont les différences ?

Un peu d’histoire sur la chiropractie

La chiropractie fut fondée en 1895, dans l’état de l’Iowa, par Daniel David Palmer. Cette méthode se définie par les mots grecs « cheir » signifiant main et « praktikien » pratiquer.

Magnétiseur de métier, D.D. Palmer définit la chiropractie par un mélange de religion et de mécanique. En 1897 sa méthode est déclarée officielle par l’Etat Américain suite à la création de son école : « la Palmer School of Chiropractic ».

Le fils de D.D. Palmer, B.J. Palmer considère différemment cette discipline. Selon lui, l’ensemble des problèmes de l’appareil locomoteur et des douleurs associées résulte d’une mauvaise position de la première vertèbre cervicale, appelée Atlas.

En d’autres termes, toutes les pathologies musculaires, tendineuses et articulaires ont pour origine un trouble mécanique entre la première et la deuxième vertèbre cervicale.

De nos jours, les chiropracteurs manipulent toutes les articulations du corps humain. Pour ce faire, ils emploient des techniques dites « d’ajustement chiropractiques » qui consistent en l’application d’impulsions manuelles forcées ou non sur un segment articulaire donné. A ces méthodes, s’ajoute l’utilisation d’instruments de mesure et l’emploi de thérapies complémentaires telles que les ultrasons, la cryothérapie et l’électrothérapie.

La chiropractie est pratiquée dans plusieurs pays, en France une seule structure d’enseignement est accréditée selon les normes internationales, il s’agit de l’institut Franco Européen de Chiropratique (IFEC). On compte environ 500 professionnels dans l’hexagone.

Les traitements ne sont pas conventionnés par l’assurance maladie, mais certaines mutuelles acceptent néanmoins une prise en charge totale ou partielle des consultations.

Les différences entre le chiropracteur et l’étiopathe

A la différence de l’étiopathie qui manipule également la colonne vertébrale, la chiropractie s’en distingue par son histoire, son étendue, sa pratique et sa méthode d’analyse.

Les chiropracteurs ajustent votre colonne vertébrale en fonction de la norme de l’ensemble des individus. Pour l’étiopathe, la norme c’est vous et uniquement vous. Son but n’est pas de vous ré axer mais de trouver via un raisonnement causal, l’origine mécanique de vos symptômes.

L’étiopathe n’utilise aucun instrument de mesure et n’applique pas les méthodes de cryothérapie, d’ultrasons ou d’électrothérapie. Il se sert exclusivement de ses mains pour soigner sans avoir recours à d’autres disciplines.

Historiquement, l’étiopathie fut créé en 1963 par Christian Trédaniel. Elle a toujours été basée sur les principes de la systémique, du raisonnement causal et des connaissances scientifiques. Au contraire de la chiropractie, l’étiopathie est française et son enseignement est dispensé dans quatre écoles réparties dans les villes de Paris, Rennes, Toulouse et Lyon.