Diplômée de la Faculté d'Étiopathie de Paris
Membre du Registre National des Étiopathes
Chargée de cours à la Faculté d'Étiopathie de Paris
Consultation sur rendez-vous
01 42 73 08 22

Étiopathie : définition de cette méthode de soins

Forte de sa formation et de son expérience en étiopathie, Manon Larsonneur, étiopathe à paris en exercice, souhaite partager avec vous cette médecine si peu connue du grand public.

A toutes fins utiles et si vous avez la moindre question à ce sujet, nous vous rappelons que son cabinet est installé à la limite des 15ème et 7ème arrondissements et qu’elle consulte sur rendez-vous.

Découvrez une méthode de médecine naturelle

C’est quoi l’étiopathie ?

L’étiopathie est une méthode de soins manuels qui cherche à déterminer le lien mécanique entre les symptômes et leurs causes.

Elle traite les affections d’ordre articulaire et viscéral, sans utiliser de médicaments.
La pratique obéit aux règles de précisions, d’efficacité et de non douleur. L’ensemble permet ainsi une disparition durable des symptômes.

Pourquoi consulter un étiopathe ?

Un étiopathe prend en charge toutes les affections d’ordre mécanique, qu’elles soient articulaires ou viscérales.

Cela comprend :

Comment soigne un étiopathe ?

L’étiopathe utilise un ensemble de techniques manuelles. Il se sert exclusivement de ses mains pour soigner.
Son but est de rétablir le fonctionnement d’une ou plusieurs articulations ou d’un viscère. Il ne pique pas, n’impose pas les mains et n’utilise aucun instrument.

L’histoire de cette méthode

L’étiopathie est une discipline créée par Christian Trédaniel en 1963. Elle trouve son sens dans l’étymologie des mots grecs « aïta » cause et « pathos » souffrance. Dans les années 50, il faut savoir que la plupart des thérapeutes appliquaient un savoir-faire issu d’une transmission orale héritée des rebouteux.

Au contact du Docteur André de Sambucy, Christian Trédaniel s’intéresse alors à la mécanique humaine. Il établit avec le temps les fondements du raisonnement étiopathique et aide à organiser l’enseignement de la discipline.

De nos jours ce savoir est transmis au sein de quatre Facultés libres d’Étiopathie : Paris, Rennes, Toulouse et Lyon.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-contre : l’histoire de l’étiopathie.