Diplômée de la Faculté d'Étiopathie de Paris
Membre du Registre National des Étiopathes
Chargée de cours à la Faculté d'Étiopathie de Paris
Consultation sur rendez-vous
01 42 73 08 22

Vous en avez plein le dos ?

Par définition le dos est la partie postérieure de notre tronc comprise entre la nuque et le bassin. Souvent employé dans des expressions de la langue française : « en avoir plein le dos », « avoir le dos large », « casser du sucre sur le dos », etc., cette zone anatomique se révèle être d’une importance capitale.
En effet, bien que le dos désigne populairement les difficultés du quotidien, il est surtout une structure essentielle à la mécanique et à la fonction du corps humain.

Pour en comprendre les atteintes possibles, et dans le but de cerner pourquoi l’étiopathie s’intéresse autant dans sa pratique à cette région, il faut d’abord en appréhender quelques notions de bases.

Rappels anatomiques

Située à la partie postérieure de notre tronc, le dos comporte plusieurs structures, la plus centrale étant la colonne vertébrale. Il s’agit d’un axe osseux, reliant la tête au bassin. Placé dans la partie médiane du corps, la colonne vertébrale est constituée d’un empilement mobile d’os appelés vertèbres. L’Homme en possède 21 au total placé au niveau de la nuque, les vertèbres cervicales au nombre de 7 ; les vertèbres dorsales au nombre de 12, situées près des côtes et plus en dessous les vertèbres lombaires au nombre de 5.
Ces structures osseuses, s’articulent les unes avec les autres dans leur partie postérieure et dans leur zone antérieure sont séparées par un tissu nommé disque intervertébral.


Source : https://blogglophys.wordpress.com/2017/02/24/les-vertebres/

Ce type de construction permet à la colonne d’allier deux fonctions essentielles :
le mouvement
la résistance

Deux capacités fondamentales qui lorsqu’elles sont entravées gênent grandement la mobilité.

La colonne vertébrale répond également au besoin de protection du système nerveux. En effet, c’est au centre de cet axe que passe la moelle épinière.
La relation entre les articulations et les nerfs est très importante à ce niveau, car c’est entre chaque vertèbres que sortent les nerf sensitifs et moteur destinés à l’innervation des tissus du corps humain.

L’interrelation entre les vertèbres et les tissus nerveux revêt un aspect majeur dans l’approche étiopathique. Intérêt que l’on comprend aisément au vu de l’anatomie de la région.


Source : http://entrainement-sportif.fr/colonne-vertebrale.htm

Les maux de dos

Ils font souvent référence à la région vertébrale impliquée. On parle dès lors de cervicalgie « douleur des cervicalces », dorsalgie « douleur du dos » ou de lombalgie « douleur des lombaires ». Le mot algie signifiant tout simplement la douleur…
Pour autant, à part dire qu’il s’agit d’une gène dans une région particulière du dos, ces dénominations ne permettent pas de définir clairement quels tissus ou organes sont en souffrance.

L’intérêt de l’étiopathie à ce stade est de dépasser cette qualification générique pour déterminer quelle structure anatomique est concerné par le phénomène pathologique et en éliminer la cause.
N’hésitez donc pas à venir consulter votre étiopathe pour tout problème de lombalgie, dorsalgie, cervicalgie, etc. Bref pour toute douleur de dos !