Diplômée de la Faculté d'Étiopathie de Paris
Membre du Registre National des Étiopathes
Chargée de cours à la Faculté d'Étiopathie de Paris
Consultation sur rendez-vous
01 42 73 08 22

Quand dois-je venir consulter mon étiopathe ?

C’est une interrogation classique et commune à de nombreux patients…

La réponse varie en fonction du métier du praticien. Ainsi, certains ostéopathes ou chiropracteurs incitent à faire régulièrement des visites de contrôle.
En étiopathie, pas de check-up ou autre intervention préventive, puisque l’étiopathie répond à des pathologies bien définies

En théorie :
« Vous devez consulter votre étiopathe quand un ou plusieurs phénomènes douloureux s’installent, persistent et prennent un caractère chronique ».

Dans la pratique :
Il faut savoir différencier une douleur passagère causée suite à un choc ( bleu, hématome), ou à un effort excessif ( courbatures), d’un mal plus aigu.
La localisation est également un critère à prendre en compte.

Illustrons ce propos par un exemple concret :
Vous venez de pratiquer une activité sportive (natation, vélo, etc.), ou avez tout simplement couru après votre bus RATP. Au cours de l’effort, vous avez sollicité de la même manière vos membres inférieurs (jambes), ou supérieurs (bras). Il est donc logique que vous puissiez éprouver des douleurs qui sont le plus souvent des courbatures et qui passent en quelques jours.
Par contre si plusieurs jours après vous souffrez d’une douleur uniquement d’un côté : une jambe mais pas l’autre, un coude seulement, etc., alors que lors de cet effort vous avez utilisé l’ensemble de vos muscles… C’est que quelque chose ne va pas.
C’est donc le moment de penser à venir voir votre Étiopathe !

En effet, cette asymétrie n’est pas normale. Vous pouvez avoir des courbatures suite à un exercice physique, mais celles-ci ont une durée de vie courte et sont relativement symétriques. Elles ne restent pas indéfiniment.
C’est en conséquence dès ce type de constat que vous pouvez prendre rendez-vous.

Plus vite on consulte, plus vite on guérit :
Le délai entre l’apparition de la douleur et la consultation est alors un élément essentiel qui détermine le temps de guérison.
En effet quand un système articulaire est contraint longtemps, il peut avoir de plus en plus de mal à retrouver sa mobilité. La convalescence devient plus longue et nécessite plusieurs séances d’étiopathie. Ainsi plus vite vous êtes manipulé, plus vite le système retrouve sa mobilité.

Par facilité, j’ai développé ci-dessus un exemple concret d’ordre musculaire, ou tendineux (tendinite, entorse). Mais le phénomène chronique à l’origine de votre douleur peut également être d’origine digestive ou ORL.
La conduite à suivre ne change pas et il est conseillé de venir consulter votre étiopathe.

Et la prévention alors ? Peut-on venir pour vérifier que tout va bien ?
La réponse à ces interrogations dépend de ce que présente l’individu. Il doit se poser les bonnes questions.
Souffre t-il de douleurs chroniques, est-il gêné dans la mobilité de son dos, de ses membres ?
Présente-t-il depuis peu des problèmes digestifs ?

Ces questions sont autant d’éléments de réponse qui vous permettent d’identifier les signes avant-coureur d’un « blocage ».
Vous pouvez donc consulter votre étiopathe.
Si au contraire la réponse est non, alors il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous avec votre praticien.

En synthétisant, on retient qu’il faut consulter quand :
-  J’éprouve une gêne dans mes gestes… ;
-  … Ou que ma mobilité est réduite, … ;
-  … Ou que je ressens une douleur… ;
-  … Ou une sensibilité anormale… ;
-  Et que ces symptômes persistent.